AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

" Vinyle "
avatar
à Los Angeles depuis le : 10/05/2017
partitions jouées : 68
Who am i !

Un peu d'histoire

MessageSujet: Un peu d'histoire Mer 10 Mai - 20:19



Los Angeles est la deuxième ville la plus peuplée des États-Unis après New York. Elle est située dans le sud de l'État de Californie, sur la côte pacifique. Les Américains l'appellent souvent par son diminutif, L.A.

La ville est le siège du comté portant le même nom. Los Angeles signifie « les anges » en espagnol et ses habitants sont appelés Angelenos (quelquefois Angelinos) — les Angelins. Son nom complet est El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de Los Ángeles del Río de Porciúncula, c'est-à-dire « le village de Notre-Dame la Reine des Anges du fleuve de Porciuncula », nom donné au cours d'eau par les Amérindiens.

Selon une estimation, la population de la commune est de 3 971 883 habitants en 2015, alors qu'elle n'était que de 11 500 en 1887. Le comté rassemble 10 179 716 habitants (en juillet 2004) alors que l'aire urbaine de Los Angeles compte environ 18,5 millions d’habitants, ce qui en fait la deuxième agglomération des États-Unis après celle de New York.

Mais la commune de Los Angeles est relativement restreinte face à son agglomération, même si elle est plus grande que New York et Chicago. Los Angeles est une ville olympique : elle a accueilli les Jeux deux fois (en 1932 et 1984). Mondialement connue pour son activité culturelle (Hollywood), elle a un statut de ville-région mondiale (world city-region). Ville cosmopolite, elle demeure l'un des points d'entrée d'immigrants les plus importants aux États-Unis.

1. Histoire de la ville.

Après avoir été habitée pendant des milliers d'années par les tribus amérindiennes Tongvas et Chumash, la baie de Los Angeles est repérée en 1542 par le Portugais João Rodrigues Cabrilho. Ce sont deux missions espagnoles venues du sud qui s'y implantent en 1771 et 1797. Los Angeles est fondée en 1781 en tant que pueblo (village) ; elle compte alors quarante personnes (douze familles). La Californie est annexée en 1822 par le Mexique, devenu indépendant de l'Espagne, et, quelques années après, des concessions sont offertes par le gouverneur. En 1848, la région passe sous le contrôle des États-Unis, à la suite de leur victoire dans la guerre contre le Mexique. C'est en 1850 que la ville devient la capitale du comté du même nom. La petite commune n'est alors qu'une simple bourgade de l'Ouest américain, avec ses saloons, ses salles de jeux et ses routes encore en terre.

Le chemin de fer arrive en 1876 et la liaison directe avec la côte Est est réalisée en 1885. La culture des agrumes, en particulier des oranges, fonde la renommée de la cité jusqu'à New York. Elle passe alors de 2 300 habitants en 1860 à plus de 50 000 en 1890 et atteint les 100 000 habitants en 1900. La découverte de gisements de pétrole au début du XXe siècle provoque un nouvel afflux de population. La ville s'agrandit rapidement en annexant les municipalités voisines. L'industrie aéronautique y prend son essor à la même époque grâce à Lockheed et Douglas, tandis que le cinéma se transforme en véritable industrie, avec comme épicentre le quartier d'Hollywood. Après la Seconde Guerre mondiale, l'étalement urbain gagne la vallée de San Fernando. À partir des années 1950, l'économie de la ville connaît un important déclin suite à la délocalisation de nombreuses de ses industries. Beaucoup d'entre elles (secteurs agricole, agroalimentaire, automobile...) se sont déplacées dans les comtés et les États voisins car les salaires y sont plus bas.

En 1992, Los Angeles est secouée par de sanglantes émeutes déclenchées par l'affaire Rodney King, qui voit un automobiliste noir être agressé par quatre policiers blancs du Los Angeles Police Department (LAPD). Cette bavure majeure est filmée par un riverain, ce qui provoque la tenue d'un procès sous haute pression et très médiatisé, procès qui s'est déroulé à Simi Valley, ville située au nord-ouest de L.A. L'acquittement des policiers prononcé par un jury à majorité blanche soulève une vague de colère dans le quartier populaire et pauvre de South Central. Six jours d'affrontements inter-raciaux aboutissent à l'intervention de la Garde nationale. Le bilan officiel des violences avance le chiffre de 55 morts et plus de 2 000 blessés. Les forces de l'ordre ont procédé à plus de 10 000 interpellations, et les incendies et les pillages ont été estimés à un milliard de dollars de 1992, pour des affrontements tels que les États-Unis n'en avaient plus connu depuis les années 1960.

Quelques années plus tard, en 1994, la ville subit un important tremblement de terre à Northridge et voit plusieurs tentatives de sécession de certaines de ses régions, comme la vallée de San Fernando et Hollywood en 2002, sans succès8. Aujourd'hui ce sont l'immigration, la montée en importance des minorités et le redéveloppement urbain qui dominent l'actualité de Los Angeles.

2. Géographie.

Située en Californie du Sud, bordée au nord par les Monts San Gabriel, à l'ouest et au sud par l'Océan Pacifique (situation favorable permettant aux Angelins de faire du ski et se baigner dans la même journée), Los Angeles offre une grande variété de paysages. Le rivage est constitué des longues plages de sable blanc des baies de Santa Monica et de San Pedro, qui font de Los Angeles la plus grande métropole établie sur un site de littoral, Perth et Rio de Janeiro exceptées. La ville occupe une partie du bassin de Los Angeles, une plaine côtière accidentée, et une grande partie de la vallée de San Fernando, dont elle est séparée par de hautes collines, les monts Santa Monica. Le principal cours d'eau de Los Angeles est la Los Angeles River, un petit fleuve qui prend sa source dans la vallée de San Fernando et traverse la ville jusqu'à l'océan.

La ville s'étend sur 1 290,6 km² (dont 75,7 km², soit 5,86 %, de plans d'eau). La distance nord-sud la plus grande est de 71 km, la distance est-ouest de 47 km ; le périmètre total est de 550 km. Selon le Bureau du recensement des États-Unis, Los Angeles est à la septième place nationale des villes de plus de 100 000 habitants pour la superficie. L'altitude maximale sur la commune est de 1 548 m au Sister Elsie Peak.

La région de Los Angeles comprend un nombre remarquable d'espèces de plantes indigènes : le pavot de Californie, le matilija poppy, le toyon, et des centaines d'autres. Avec ses plages, ses dunes, ses collines, ses montagnes et ses rivières, elle est riche en écosystèmes divers. Mais certaines espèces sont rares et menacées, comme la Los Angeles sunflower. La ville compte également 379 parcs dont la superficie totale est de 63,5 km². Griffith Park est le plus grand parc urbain du monde. Le plus vieux parc de la ville a été créé en 1781 et se trouve dans le El Pueblo de Los Angeles Historic Monument, près de Union Station.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
Revenir en haut Aller en bas
" Vinyle "
avatar
à Los Angeles depuis le : 10/05/2017
partitions jouées : 68
Who am i !

Un peu d'histoire

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire Mer 10 Mai - 21:39



3. Le climat.

Le climat de Los Angeles est méditerranéen semi-aride caractérisé par des hivers doux et humides et des étés chauds et secs. Elle profite de 320 jours d'ensoleillement annuel et fait partie de la Sun Belt (« ceinture du soleil »). La classification de Köppen classe le climat comme un méditerranéen avec été chaud, la température du mois le plus chaud étant de 22,1 °C. Les vents venant de l'océan Pacifique tendent à rafraîchir la côte en été et à les réchauffer en hiver. À l'intérieur des terres, les influences maritimes se font moins sentir, si bien que l'amplitude thermique s'accroît. Les températures peuvent ainsi varier de plusieurs degrés dans les quartiers les plus éloignés du littoral. La plus haute température enregistrée est de 45 °C en septembre 2010 ; le record de froid s'établit à −7,8 °C en 1989 à Canoga Park.

Les pluies tombent surtout en hiver (les mois de janvier et février sont les plus humides) et au printemps avec plus de 60 % des précipitations annuelles (80 % si on y ajoute le mois de novembre). Durant cette période de l'année il pleut en moyenne 1 jour sur 4. Les moyennes annuelles sont de 25,44 mm pour les précipitations (pour un total annuel de 305,3 mm) et de 19,5 °C pour les températures. Le brouillard est assez récurrent au printemps et beaucoup plus résistant sur les zones balnéaires qu'à l'intérieur des terres où l'ensoleillement est plus présent.

4. Risques du cadre physique.

La ville est située sur la faille de San Andreas et le risque de séisme y est très élevé. Le tremblement de terre majeur le plus récent est celui de Northridge en 1994 dont l'épicentre se situait dans la vallée de San Fernando. Les dommages qu'il a causés ont coûté plus de 25 milliards de dollars. D'autres tremblements de terre importants ont affecté l'agglomération : celui de Whittier Narrows en 1987 qui s'est produit dans la vallée de San Gabriel ou encore ceux de Sylmar en 1971 et de Long Beach en 1933. Néanmoins, la plupart des nombreux séismes qui ont lieu dans la région sont mineurs, les habitants en perçoivent souvent un ou deux par an, sans que des dégâts soient occasionnés ; beaucoup d'autres séismes ne sont relevés que par les sismographes. De nombreux spécialistes, notamment l'Institut de géophysique américain (USGS), attendent un séisme majeur dans l’avenir. The Big One est le terme employé par les Californiens pour désigner cette catastrophe éventuelle.

En outre, Los Angeles est régulièrement menacée par des incendies (par exemple en novembre 1961 et en août-septembre 2009), qui touchent surtout les quartiers périphériques riches les plus récents, construits sur les pentes des collines, au contact avec la végétation naturelle. Enfin, la ville, malgré le faible volume de précipitations, n'est pas à l'abri d'inondations, qui, à l'instar de celles de 1938 et de 1969, peuvent se révéler catastrophiques. Afin de limiter le risque, plusieurs bassins ont été construits, et la Los Angeles River a été bétonnée sur presque toute sa longueur.

5. Langues parlées.

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 42,82 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'espagnol ou un créole espagnol à la maison, 40,09 % déclare parler l'anglais, 2,60 % le coréen, 2,49 % le tagalog, 1,85 % l'arménien, 1,71 % une langue chinoise, 1,34 % le persan, 0,98 % le russe, 0,68 % le français ou un créole français, 0,51 % l'arabe, 0,51 % le japonais, 0,50 % l'hébreu et 3,92 % une autre langue.

6. Voies de communication et transports.

Les rues de la ville forment un plan en damier important, dont les axes principaux sont les autoroutes et les surface streets, aussi appelées boulevards. Parmi les principales rues est-ouest, on peut citer Ventura, Hollywood, Sunset, Wilshire, Santa Monica et Beverly. Il existe d'autres rues célèbres dans la ville qui n'ont pas le titre de boulevards, bien que ce soient aussi des axes importants. On peut citer pour exemple : Mulholland Drive, Pacific Coast Highway, Melrose Avenue, Florence Avenue, Normandie Avenue, Vermont Avenue, La Brea Avenue, Figueroa Street, Grand Avenue, Central Avenue et Alameda Street.

Los Angeles est connue pour ses nombreux nids-de-poule qui sont la cause d'accidents. Les fonds concernant la voirie sont en effet insuffisants pour maintenir le gigantesque réseau routier de la ville. Ce problème a été la cause principale de la tentative de sécession de la vallée de San Fernando en 2002. En décembre 2005, une opération visant à reboucher ces nids-de-poule a eu lieu dans la vallée, mais le problème n'est pas encore résolu à l'heure actuelle. La ville est aussi le théâtre de nombreuses courses poursuite qui peuvent durer des heures tant le système routier et autoroutier est vaste et complexe, et qui sont souvent relayées par les chaînes de télévision locales. Contrairement à l'assertion d'une chanson populaire, qui dit que « personne ne marche à L.A. » (« nobody walks in L.A. »), plusieurs lieux de la ville sont très fréquentés par les piétons, surtout dans le centre-ville et dans les nombreux quartiers commerciaux. Il y est alors souvent plus rapide de marcher que de conduire, à cause du manque de parcs de stationnement et du très grand nombre d'automobiles. Malgré son étendue, Los Angeles n'est pas comparable à la ville de Memphis qui est une véritable agglomération vide de piétons.

Los Angeles est le nœud central d'un réseau d'autoroutes (freeways) très important : plus de 1 000 kilomètres dans toute l'agglomération. La ville est en effet considérée comme une sorte de « capitale » des embouteillages et de la voiture. Ses autoroutes totalisent des déplacements quotidiens de quelque 160 millions de kilomètres. La qualité du réseau est reconnue, mais l'augmentation croissante des embouteillages depuis plusieurs années pousse les autorités à développer d'autres moyens de transport. Les principales autoroutes sont la Golden State (I-5) (nord-sud), la San Diego (405), l'U.S. Route 101, la California State Route 1, la Santa Monica (I-10).

Los Angeles est aussi la métropole qui possède le plus d'aéroports au monde. L'aéroport principal de la ville et de sa région, l'aéroport international de Los Angeles, est choisi par la plupart des visiteurs internationaux. Il se place au 5e rang mondial avec 60 millions de passagers qui y transitent chaque année. Les autres aéroports notables sont l'aéroport international d'Ontario, l'aéroport Bob-Hope (ancien aéroport de Burbank), l'aéroport municipal de Long Beach et l'aéroport John-Wayne. Los Angeles World Airports, un département de la municipalité de Los Angeles, est chargé d'administrer ceux de Los Angeles (LAX), Ontario (ONT), Van Nuys (VNY) et Palmdale Regional (PMD).
Los Angeles possède aussi un héliport (Century City Heliport, code AITA : CCD).

Les ports de Los Angeles et de Long Beach forment ensemble le Los Angeles-Long Beach Port, le troisième du monde pour le trafic de conteneurs. Des ports de tailles moyennes et de plaisance jalonnent le reste de la côte, comme celui de Marina Del Rey ou de Redondo Beach, qui accueillent de nombreux yachts. Il existe aussi un système de ferries permettant de rejoindre la ville d'Avalon, située sur l'Île Santa Catalina, au large de la ville.

L'Union Station est la principale gare de voyageurs de Los Angeles.
La Compagnie Nationale des Chemins de fer américains, l'Amtrak, dessert l'ensemble du pays:

Service transcontinental vers Chicago, avec correspondance New York/Boston/Washington, par le Southwest Chief via Kansas City ;

Service transcontinental vers Chicago, avec correspondance New York/Boston/Washington, par le Texas Eagle via Dallas ;

Service transcontinental vers Miami par le Sunset Limited via La Nouvelle-Orléans ;

• Vers le nord-ouest, un départ quotidien par le Coast Starlight vers Portland et Seattle, avec correspondance Vancouver ;

• Vers Oakland-San Francisco, 8 départs quotidiens, dont 3 par le Coast Starlight et le service Pacific Surfliner (par la ligne côtière) et 5 par le service du San Joaquin (par la ligne de l'arrière-pays, via Bakersfield) ;

• Vers San Diego et le Mexique, par le service du Pacific Surfliner (12 départs via Disneyland) ;

Le transport ferroviaire des marchandises est assuré par les compagnies Union Pacific, Santa Fe et la BNSF Railway.

La Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority et d'autres agences dirigent le système étendu de lignes de bus et de métro qui est utilisé par environ un million de personnes chaque jour. Le métro se compose des lignes rouge, violette, dorée, bleue, verte et Expo, en plus des lignes orange et argentée qui sont spécialement réservées aux bus (ces dernières sont en effet desservies par des bus désignés sous le nom de « Metro Liners », facilement reconnaissables à leur apparence originale et leur longueur). De nombreux projets visant à améliorer et à allonger ces lignes sont à l'étude ou en cours de réalisation : depuis les années 2000, le métro relie les quartiers de Hollywood et Mid-Wilshire au centre-ville. Par ailleurs, une navette permet de rejoindre ce quartier depuis Union Station jusqu'à l'aéroport. Au début du XXIe siècle, la ville a également réactivé une ligne de chemin de fer qui va du centre vers le port au sud.

Cependant, à peine plus de 10 % des moyens de transport utilisés sont en commun, contre 50 % à New York, ce qui montre que Los Angeles reste la ville de l'automobile.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
Revenir en haut Aller en bas
" Vinyle "
avatar
à Los Angeles depuis le : 10/05/2017
partitions jouées : 68
Who am i !

Un peu d'histoire

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire Mer 10 Mai - 22:06



7. Le sport.

La région de Los Angeles offre un environnement diversifié, favorable aux activités sportives et aux loisirs de plein air. Des milliers de kilomètres de pistes traversent la ville et ses environs, que l'on peut emprunter à pied, à vélo ou à cheval. Il est possible de pratiquer une grande variété d'activités dans le comté, dont le ski, l'escalade, le beach-volley et la planche à voile. Ces deux derniers sports ont d'ailleurs été inventés dans la région (même si leurs prédécesseurs ont été inventés par Duke Kahanamoku à Hawaï).

Los Angeles reste célèbre pour la glorieuse époque du « showtime » des Lakers de Magic Johnson pendant les années 1980, mais aussi grâce à l'époque Shaquille O'Neal & Kobe Bryant. En outre, les Trojans d'USC et les Bruins de UCLA figurent parmi les meilleures formations sportives universitaires américaines.

Los Angeles était l'une des villes candidates aux Jeux olympiques d'été de 2016 après avoir déjà accueilli ceux de 1932 et de 1984.

8. Villes jumelées.

Los Angeles est jumelée avec 27 autres villes :

• Athènes (Grèce) depuis le 10 février 1984
• Auckland (Nouvelle-Zélande) depuis 1971
• Beyrouth (Liban) depuis le 20 juin 2006
• Berlin (Allemagne) depuis le 27 juin 1967
• Bombay (Inde) depuis le 1er juin 1972
• Bordeaux (France) depuis le 26 mai 1964
• Canton (Chine) depuis le 6 décembre 1981
• Eilat (Israël) depuis le 18 juin 1959
• Gizeh (Égypte) depuis le 21 novembre 1989
• Ischia (Italie) depuis le 8 novembre 2006
• Jakarta (Indonésie) depuis le 28 décembre 1990
• Kaunas (Lituanie) depuis le 20 juin 1991
• Lusaka (Zambie) depuis le 7 mai 1968
• Łódź (Pologne) depuis 201081
• Makati (Philippines) depuis le 28 janvier 1992
• Melbourne (Australie) depuis 1982
• Mexico (Mexique) depuis le 11 décembre 1969
• Nagoya (Japon) depuis le 31 mars 1959
• Saint-Pétersbourg (Russie) depuis le 8 décembre 1989
• Salvador (Brésil) depuis le 26 avril 1962
• San Salvador (Salvador) depuis le 26 janvier 2005
• Split (Croatie) depuis le 9 juin 1993
• Taipei (Taïwan) depuis le 18 mai 1979
• Téhéran (Iran) depuis le 26 mai 1972
• Vancouver (Canada) depuis le 23 juin 1986
• Erevan (Arménie) depuis le 23 février 2007
• Busan (Corée du Sud) depuis le 5 avril 1971

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Un peu d'histoire

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris
» Histoire d'une migration ?
» C'est l'histoire d'une cerise qui bouffait des pastèques.
» KL'Histoire Episode 29

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feel the music :: Administration :: Règlement et infos. :: Annexes-